Hidalgo : « Je n’ai aucune chance alors je peux promettre n’importe quoi »

Partager :
Temps de lecture : < 1 minute

Anne Hidalgo (Annie Dingo pour les Parisiens), actuelle maire de Paris s’est lancée dans la course aux présidentielles à la tête du PS. Malheureusement Anne est à la traine dans les sondages qui lui donnent pas plus de 2% et encore c’est en tirant fort sur la corde.

Alors que Taubira vient d’annoncer sa candidature à gauche, elle risque de piquer quelques voix à Hidalgo qui n’en a malheureusement déjà pas beaucoup.

C’est face à ça que la candidate du PS lance a annoncé relancer sa campagne pour la 8e fois (en 2 mois) en promettant des cadeaux incroyables.

Doubler le salaire des enseignants, une entrée pour les 2 parcs à Disney Land Paris à chaque personne qui votera pour elle, une prime de 10 000€ tous les 5 ans à tous les chômeurs, une voiture offerte à chaque français dès sa prise de pouvoir et plus récemment 5000€ à toutes les personnes qui atteignent 18 ans afin de les lancer dans la vie ou alors pour qu’ils s’achètent des jeux vidéos, de la drogue ou les trucs inutiles et inefficaces vendus par les Instagrameuses.

Nous avons voulu savoir comment Mme Hidalgo pouvait proposer de telles mesures et comment elle allait les financer ? Réponse de la principales concernée : « Je n’ai aucune chance de gagner l’élection présidentielle alors je peux promettre n’importe quoi ! Et si par un concours de circonstances je devenais présidente de la République, c’est comme pour l’indemnisation de la rue de Trévise à Paris, je ne donnerai rien…. »

Dans ce contexte on comprend mieux toutes ces propositions loufoques. Anne fait le show depuis qu’elle a compris qu’elle ne gagnerait pas. Son objectif aujourd’hui est de faire 5% pour au moins rembourser les frais de campagne pour éviter de dire adieu au PS.

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!