RG : les Français éliminés au 1er tour continueront le tournoi en tant que ramasseurs de balles

Partager :
Temps de lecture : 2 minutes

Avec 22 joueurs(euses) éliminés dès le premier tour du tournoi, le tennis français présente son pire bilan à Roland Garros depuis plus de 20 ans.

Même si la plupart des joueurs se sont montrés très déçus de ne pas accéder au tour suivant, pour ceux habitués à rentrer chez eux chaque année dès le début de la première semaine, c’est l’étonnement qui prédomine : « Ah parce que y a plusieurs tours !?!!? » se serait exclamé l’un d’entre eux.

Devant cette hécatombe, le directeur du tournoi a décidé de venir en aide aux vaincus en leur proposant d’intégrer l’équipe des ramasseurs de balles : « C’est pour eux le seul moyen d’approcher Djokovic et Federer. En revanche, ils devront suivre la même formation que les ramasseurs. Au vu de leurs prestations, c’est plus prudent pour le bon déroulement du tournoi »

Même si certains tennismens se montrent plutôt enthousiastes à l’idée d’assister à la deuxième semaine de Roland Garros, d’autres n’ont pas caché leur hostilité face à cette proposition : « Cette année je ramasse les balles, et l’année prochaine je fais quoi ? Des massages à Nadal entre chaque set?! Avec ses muscles en béton je vais me briser les doigts ! » aurait lancé l’un d’entre eux aux organisateurs. Le champion espagnol serait également sorti de son silence pour marquer son opposition au projet : « Si yé dois attendle qué Yo-Wilfried mé lance correctement ouné balle avant chaque service, yé vé finir lé tournoi au mois de youillet ! »

Suite à ces déclarations et à la mise en garde du kiné de Tsonga qui évoque un risque d’hernie discale de son protégé s’il se baisse trop fréquemment, il a été décidé de nommer l’égérie de la marque Kinder Bueno, responsable du distributeur de barres chocolatées situé dans le vestiaire des joueurs.

Conséquence inattendue de cette contre-performance historique, Nelson Monfort compte demander une augmentation à France Télévisions : « Plus aucun Français au second tour, c’est le double de travail pour moi ! Ça me demande énormément d’énergie de traduire mes interviews en plusieurs langues ! It takes me a lot of energy to traduce all my interviews in several langages ! Me ponga mucha energia traducir preguntas y respuestas in diferentes idiomas ! Перевод моих интервью на несколько языков требует много энергии ! インタビューを複数の言語に 翻訳するには多くのエネルギーが必要です ! … » Après avoir répété la même phrase en 47 langues, il finira par s’effondrer dans les bras de son caméraman.

Article proposé par Yann Constantieux