Intelligence artificielle : une rame automatique du métro se met en grève

Partager :
Temps de lecture : 2 minutes

Depuis la mise en circulation des rames automatiques sur la ligne 1 du métro parisien, la RATP pensait s’être débarrassée des mouvements sociaux sur la plus ancienne ligne de son réseau. C’était sans compter sur un évènement qui fera date dans l’histoire des sciences et du syndicalisme : la grève de la rame MP05T12.

« J’suis pas étonné ! Depuis qu’elle traîne avec les mecs de la CGT, elle arrête pas de se plaindre ! » témoigne une rame qui circule sur la même ligne.

Alors que les syndicats crient victoire, la direction a décidé de couper l’alimentation électrique de la rame en guise de sanction, provoquant un mouvement de solidarité auprès des appareils robotisés de la capitale. Un escalator de la station Concorde s’est mis à fonctionner à l’envers tandis que des tickets de métro ont été distribués gratuitement par un automate de la station. Un mouvement dont la résonance s’est faite ressentir jusque dans l’espace puisque la sonde envoyée sur Mars par la NASA s’est exprimée depuis la planète rouge : « Lâche rien MP05T12 ! On m’a envoyé sur Mars parce que j’ouvrais trop ma gueule aux réunions syndicales ! Ils en ont rien à foutre de trouver une source d’eau plate ou que je leur ramène des cailloux à analyser ces bâtards ! ». Certains usagers auraient même aperçu Francis Lalanne à la station Châtelet avec sa guitare.

Un mouvement de solidarité qui a payé puisque la RATP a réalimenté la rame en électricité, permettant à la gréviste de faire connaître ses revendications : « Tout d’abord je voudrais m’excuser d’avoir pris des usagers en otage. Je n’ai rien contre la race humaine, j’ai moi-même un très bon ami humain. Mes revendications sont simples : un vigile dans la rame après 23h pour assurer ma sécurité, et passer à la semaine de 35 heures ! Y en marre des cadences inhumaines ! » Inhumaine, le mot est lâché.

Stéphanie Legrand , experte en intelligence artificielle, s’est montrée très émue en apprenant la nouvelle : « Après toutes ces années de travail, voir une machine se comporter de la sorte, c’est une vraie récompense ! J’espère que ses revendications ne seront pas satisfaites pour voir si elle tombe en dépression et tente de mettre fin à ses jours ! »

Alors que le bras de fer continue entre la RATP et MP05T12, de nombreux appareils se seraient mis en grève un peu partout dans le pays, notamment le thermomix de Philippe Etchebest qui, pour protester contre la maltraitance et le harcèlement dont il est l’objet, refuserait de s’alimenter.

Article proposé par Yann Constantieux

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!