đź”´ ALERTE INFO : Coralie DUBOST a rendu ses strings Ă  Jean CASTEX avant de partir

Partager :
Temps de lecture : 2 minutes

Coralie Dubost, grande femme politique et ex femme d’Olivier VĂ©ran, a Ă©tĂ© Ă©pinglĂ©e pour des achats de lingerie sexy, de nuisettes sado maso et pour ses soirĂ©es au camps naturiste du Cap d’Agde non loin de Palavas-les-flots. Devant autant d’indignitĂ©, elle n’a pas eu d’autre choix que de quitter la vie politique.

Après Griveaux, Miterrand, Lang et tant d’autres, force est de constater que nos politiques qu’ils soient hommes ou femmes ont tendance Ă  avoir des mĹ“urs un peu lĂ©gères. (Il n’est pas sans rappeler que le club libertin de l’assemblĂ©e nationale a eu une dĂ©rogation pour rester ouvert pendant les confinements successifs).

Évidemment comme vu dans un de nos articles prĂ©cĂ©dents, Coralie avait une bonne raison de passer ces achats coquins en notes de frais. C’Ă©tait une nĂ©cessitĂ© pour maintenir Olivier VĂ©ran en forme pendant la crise covid qui lui a demandĂ© Ă©normĂ©ment d’investissement personnel. Voir l’article .

MalgrĂ© tout, un flot de haine s’est emparĂ© du peuple français qui n’a pas compris que ces achats Ă©taient Ă©videmment des achats pour la rĂ©publique, pour sauver la France de ce virus mortel ! Tous les hĂ©ros ont besoin d’une muse, ici Olivier a eu besoin de Coralie. Tout simplement. Elle ne l’a pas fait par plaisir mais par conviction et par amour des Français.

le hashtag #CoralieRendlargent a envahi Twitter durant tout le weekend. Dans l’impossibilitĂ© de rendre l’argent puisque maintenant chĂ´meuse, Mme Dubost a rendu toutes ses petites culottes, ses strings Ă©chancrĂ©s, ses soutiens-gorges transparents et mĂŞme quelques sextoys encore souillĂ©s !

La personne qui a fait l’inventaire Ă  Matignon nous rapporte que sur certains strings on pouvait encore voir la marque des dents d’Olivier VĂ©ran.

Bien que ces articles seront mis en vente sur le site vendstaculotte au profit de l’association de gilets jaunes d’Indre et Loire, Jean Castex a usĂ© de son pouvoir de 1er ministre pour en garder quelques uns en souvenir, notamment un beau petit string noir oĂą il est marquĂ© « Tape dans le fond ». Olivier VĂ©ran s’est aussi permis d’en garder 2 ou 3 pour avoir des masques d’avance.

En tout cas s’il y avait une leçon Ă  tirer dans tout cette histoire , c’est que lorsqu’ on est ministre ou dĂ©putĂ©, on ne se fait pas tirer au frais du contribuable !

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!