49.3 : “Les députés m’appellent Lucky Luke, je dégaine plus vite que mon ombre” Ironise Borne

Partager :
Temps de lecture : 2 minutes

Ah, la politique française, un spectacle aussi imprévisible qu’un épisode de Game of Thrones, mais avec moins de dragons et plus de baguettes. Récemment, le gouvernement a sorti son as dans la manche avec le 23e recours au 49.3. Et qui d’autre que notre chere ministre Borne pour se vanter de ses compétences de tireur d’exception ? “Mes collègues m’appellent Lucky Luke, je dégaine plus vite que mon ombre,” a-t-elle ironiquement déclaré. Si c’est le cas, espérons qu’il n’y ait pas de Dalton en politique française, sinon nous sommes tous dans de beaux draps.

Une gâchette légendaire

Si vous pensiez que les tireurs d’élite se trouvaient uniquement dans les films de western, détrompez-vous ! Notre ministre Borne, affirme qu’elle peut dégainer plus rapidement que n’importe quel cowboy du Far West. Peut-être qu’elle devrait organiser un duel avec quelques députés rebelles pour prouver ses compétences de “quick-draw.”

La vitesse du 49.3

Certains pourraient penser que le recours au 49.3 est une décision sérieuse, mais la ministre Borne semble le considérer comme une performance artistique. “Vous connaissez le dicton, plus vite c’est fait, moins on a le temps de râler,” a-t-elle ajouté avec un clin d’œil. On se demande si cette technique de dégagement rapide est également applicable dans d’autres domaines de la vie quotidienne. Peut-être que Borne pourrait donner des leçons express sur le pliage de linge ou la préparation de repas.

Les surnoms des collègues

Il semblerait que le talent de Borne pour dégainer ait impressionné ses collègues au point de lui donner un surnom de légende. “Lucky Luke” est désormais son alias au sein du gouvernement. Cependant, nous nous demandons s’il est aussi précis que le vrai Lucky Luke ou s’il a déjà raté sa cible. Peut-être qu’il devrait songer à se faire tatouer un “J” sur la joue pour chaque utilisation du 49.3 réussie.

Les Dalton de l’Assemblée nationale

Si Borne se compare à Lucky Luke, il est inévitable de se demander s’il y a des “Dalton” dans l’Assemblée nationale française. Qui sont ces députés prêts à tout pour échapper à la rapidité de la gâchette ministérielle ? Peut-être qu’ils pourraient former un gang et défier Borne dans un duel politique à la française. Nous suggérons qu’ils se munissent de sifflets et de chapeaux de cow-boy pour un effet dramatique supplémentaire.

Alors que le gouvernement français continue de jongler avec le 49.3, le ministre Borne semble trouver le côté humoristique de la situation. Peut-être que dans l’avenir, les débats parlementaires seront agrémentés de duels de dégagement rapide et de répliques dignes d’un film de Sergio Leone. En attendant, nous pouvons tous espérer que nos politiciens maîtrisent l’art du compromis aussi bien qu’ils manient le 49.3. Lucky Luke n’a qu’à bien se tenir !