Schiappa en soutien au « no bra » propose le vendredi sein.

Partager :
Temps de lecture : < 1 minute

Ces derniers jours, une vague féministe a envahi les médias : le « no bra » ( rien à voir avec le « pas de bras pas de chocolat », bra signifie soutien gorge en anglais ). Cette pratique consiste simplement à ne pas porter de soutien-gorge.

En effet, le port de ce sous-vêtement qui a pour but principal d’empêcher les nénés de devenir des gants de toilette poserait quelques désagréments aux femmes. Outre les douleurs aux épaules ou le mal de dos, il est aussi symbole d’emprisonnement.

C’est pourquoi le mouvement « no bra » prend de l’ampleur, mais il ne plait pas à tout le monde. Effectivement, certains se plaignent de voir des tétés pointer et tout l’ensemble baloter sous les T-shirts. Aurait-on peur de se faire niffler?

Cependant, Marlene SCHIAPPA est une grande défenderesse de ce mouvement et va même proposer une loi « Le Vendredi Sein ».

Le port du soutien-gorge serait interdit en France tous les vendredis. « Liberons les femmes de ce poids » a-t-elle déclaré. Par conséquent, le fait de mettre un soutif le vendredi sera puni d’une amende de 135 euros et d’une perte de 3 points sur le permis de conduire.

Vive les seins en liberté !