Muriel Pénicaud lance un pin’s parlant « Il faut travailler » pour financer la crise économique

Partager :
Temps de lecture : < 1 minute

L’heure est grave, aprés 2 mois de confinement, l’économie va connaitre sa plus grave crise. Une baisse de 17% du PIB est envisagée par le gouvernement.

Ça signifie des millions de pertes d’emplois, des entreprises qui vont fermer les unes derrières les autres.

Heureusement, notre ministre du travail, Muriel Pénicaud a eu une grande idée : Vendre des pin’s parlant qui répètent 3 fois de suite « Faut travailler » pour financer les pertes financières. C’est Muriel, elle même qui a prêté sa voix.

Ces pin’s seront vendus en grande distribution, chez votre buraliste et votre employeur aura même le droit d’en vendre tout en touchant une commission de 2€ par pin’s. Lancement prévu pour le 1er juin.

Le prix de vente sera fixé à 12€. 10€ retomberont directement dans les caisses de l’état. Ils espèrent ainsi récupérer près de 3 milliards d’euros. Les 2 euros restant combleront les coûts de transport et la marge du vendeur.

Les pin’s seront fabriqués en Chine pour réduire au maximum les coûts de production.

Bon maintenant il n’y a plus qu’à relancer la mode des pin’s pour espérer en vendre quelques uns… Et qui sait, ce pin’s pourrait motiver les salariés à travailler plus et plus longtemps…