Fillon: enquête pour l’emploi d’un crayon comme assistant parlementaire !

Partager :
Temps de lecture : < 1 minute

Premières révélations :

« En 2013, les contrats de Penelope et de son ami arrivaient à terme. Ils avaient travaillé durement pour François depuis 2018 et ils étaient éteintés. Ils ne souhaitaient plus se rendre au bureau tous les jours et sa femme Penelope voulait revoir leurs 5 enfants.

De plus, à l’époque, François cherchait un « nègre » ou plus poliment une « plume » pour écrire tout ce qu’il avait à dire. Il passait tellement de temps à choisir et essayer ses costumes qu’il n’ en n’avait plus pour écrire.

Il a d’abord embauché une plume que nous appellerons M. S. Au démarrage M. S. était fort sympathique même si je ne la voyais pas souvent, mais elle s’est vite avérée psychorigide. Elle ne souhaitait pas que François change quoi que ce soit à ses écrits. Un comble ! Et quelques fois, François se mettait en colère…

Un soir de décembre 2013, après une énième dispute entre eux, moi, le crayon de papier timide HB, j’ai proposé mon CV au patron en mettant en avant ma capacité à m’effacer si nécessaire…

J’ai eu le poste pendant deux années entières. Deux années de pur bonheur. Surtout quand je pouvais rencontrer mes collègues au parlement, le chien du député M. P. et les gamines de C. F. avaient ma préférence. La joyeuse équipe !

Malheureusement François a rompu mon contrat pour un effaceur d’encre bien plus efficace.

Je n’ai jamais retrouvé un poste aussi sympa et bien rémunéré, je dois l’avouer.

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!