Son DRH lui apporte « tout son soutien » mais décide finalement de le garder à son poste

Partager :
Temps de lecture : 2 minutes

Coup de théâtre dans cette entreprise de logistique ! Alors que tout le monde s’attendait à un licenciement suite aux récentes déclarations du DRH, Olivier du service export a bien été maintenu à son poste.
« Je l’ai échappée belle » témoigne soulagé celui qui avait déjà commencé à débarrasser son bureau. « Quand je me suis rendu compte que j’avais envoyé un container rempli de frigos et de climatiseurs au Groenland au lieu de l’envoyer en Afrique du Sud, j’ai compris que j’allais me faire taper sur les doigts. Après, quand on plie la carte dans ce sens, on peut pas dire que les deux pays soient très éloignés l’un de l’autre ! » plaisante-t-il malicieusement en pliant la mappemonde accrochée au mur de son bureau. « Quand le DRH a déclaré qu’il m’apportait tout son soutien, j’ai commencé à faire le tour des services pour dire au revoir à mes collègues. J’avais même réservé une table au « Jimmy’s » pour payer un pot ! »
Le DRH nous explique : « Apporter tout notre soutien aux futurs licenciés fait partie de nos procédures de licenciement. Dès que notre antenne de Johannesburg m’a confirmé qu’ils n’avaient pas reçu le container, j’ai lancé la procédure ». Un communiqué est alors envoyé à tous les collaborateurs de l’entreprise et Olivier est convoqué aux ressources humaines. Et c’est pendant son entretien en vue d’un licenciement, une formalité en de pareils cas, qu’Olivier a su trouver les mots pour renverser la vapeur et être maintenu à son poste. Le DRH poursuit : « C’est quand il m’a proposé de renvoyer le container en Afrique du Sud à ses frais, que j’ai annulé la procédure de licenciement. Puis il faut bien reconnaître que son argument de la carte pliée est très amusant ! »
« Il ne me reste plus qu’à trouver 72 484 € et je pourrai réintégrer mon poste ! » se réjouit Olivier en téléphonant à sa femme pour lui annoncer la bonne nouvelle.

Article proposé par Yann Constantieux