Pour 100 euros d’augmentation, les instits devront passer l’aspi le samedi matin.

Partager :
Temps de lecture : < 1 minute

Lors d’un entretien sur BFMTV lundi matin, le ministre de l’Éducation nationale Pap Ndiaye a annoncé une hausse de salaire « sous conditions » pour tous les enseignants intéressés.

Extrait :

« Nos enseignants sont les moins rémunérés de toute l’union européenne. Un débutant n’est même pas à 2000 euros. Je ne suis donc pas étonné qu’on ait du mal à trouver des profs en France.

En même temps, il est de notoriété publique que les profs ne se fatiguent pas trop et qu’ils sont finalement vraiment bien payés pour ce qu’ils font réellement.

Par conséquent, Emmanuel Macron m’a demandé de leur proposer une augmentation en 2023 à condition que chacun s’acquitte d’une tâche supplémentaire. Par exemple, dans les écoles primaires, il sera possible de gagner 100 euros bruts supplémentaires à condition de passer l’aspirateur chaque samedi matin dans l’école puisque nous ne trouvons plus d’agents de service malléables.

Par ailleurs, au collège, une solution a été trouvée pour rattraper toutes les heures perdues en arrêt de travail injustifié par les tire-au-flanc: par exemple, un professeur de français pourra remplacer le cuisinier absent et un professeur de mathématiques, l’agent d’entretien pendant leurs heures libres où ils sont sensés préparer les cours ou corriger des copies.

Oui, le personnel n’est vraiment pas fiable, et les docteurs font des arrêt de maladie de complaisance, c’est bien connu. Une vraie calamité cette France de fonctionnaires fénéants. »

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!