Gilets jaunes : Kim Jong-Un s’inquiète pour les droits de l’Homme en France

Partager :
Temps de lecture : < 1 minute

Ce weekend c’était la grande rentrée des gilets jaunes, des centaines de manifestants (voire meme des milliers) se sont retrouvés à Paris et dans d’autres grandes villes pour chanter, danser et boire un coup entre gens du peuple.

Le confinement n’a pas eu raison des gilets jaunes et le gouvernement non plus ! Ce samedi pour l’acte 276, le ministre de l’intérieur G. Darmanin et le prefet D. Lallement, avaient sorti la grande armada pour mettre fin à ce mouvement sans véritable but si ce n’est cassé des vitrines et brûler des poubelles.

Chaque policier était équipé d’AK47, de grenades de nouvelle génération, de 12 litres de gaz lacrymogène, de jumelles à visions nocturnes, de masque à gaz, d’une matraque à rayon x et d’un jetpack.

Résultat : de nombreux blessés, quelques morts légers et des milliers d’arrestations. (Une équipe de 300 chinois est intervenue pour construire une prison spéciale « gilets jaunes » dans la nuit de samedi à dimanche, capable d’accueillir 20 000 prisonniers de guerre)

Face à ces images qui ont fait le tour du globe en 10 min, Kim Jong-Un, le suprême leader de Corée du Nord a transmis un message à ses alliés qui sont la Chine, les USA et la Russie : « Je m’inquiète pour les droits de l’Homme en France, ne faudrait-il pas intervenir ? »

Ses homologues ne lui ont encore pas répondu ! Sommes-nous à l’aube d’une nouvelle guerre mondiale ?